Nano Stations

Dans un environnement sous-régional où l’électricité demeure rare (600 millions d’africains vivant sans électricité – près de 3000 localités non connectées au réseau électrique en Côte d’Ivoire) et où la téléphonie mobile a connu une ascension tellement fulgurante que le taux de pénétration dépasse les 100%; un environnement marqué par l’essor des réseaux sociaux et où le trafic de données via Internet sur le mobile est plus où moins démocratisé, avec de nombreux services financiers mobiles en développement, il est impératif de fournir aux populations, et à quelque endroit qu’elles se trouvent (en milieu rural comme urbain), une énergie de base leur permettant de maintenir allumés leurs terminaux téléphoniques pour rester en contact avec leurs proches et procéder aux transactions financières – le défi de l’inclusion financière l’oblige : c’est cette énergie que nous définissons comme de la nano-énergie; En opposition aux projets de construction de centrales de giga watts, c’est une toute autre échelle d’énergie qui est utile et cela très simplement.

En effet 9 téléphones en Côte d’Ivoire sur 10 sont des Smartphones; un Smartphone consomme environ 388 KWH par an contre 322 KWH pour un réfrigérateur; la norme actuelle situe la consommation annuelle même à 40 KWH par an pour les réfrigérateurs. L’on compte par ailleurs 32 674 376 d’abonnés à la téléphonie mobile et 11 246 420 comptes mobiles money au 31 mars 2018 en Côte d’Ivoire. La forte corrélation entre l’énergie et la téléphonie se translate de plus en plus vers les services financiers mobiles (mobile money) en vogue dans la logique d’inclusion financière tant prônée par la Banque Centrale.

L problématique de la charge des téléphones est une problématique commune à la plupart des pays de la sous-région (le Libéria où nous opérons est un exemple palpable).

EHUABO SAS, fidèle à sa vision de rendre disponible l’énergie pour tous, et ce avec des moyens les plus simples (innovation frugale), a conçu plusieurs programmes d’exploitation de réseaux de Nano Stations Solaires exploités aussi bien en propre, par des réseaux de distribution dont la franchise et la distribution indépendante que sont:

  • Le kit solaire basique 6 ou 10 ports :  c’est un kit solaire doté de 6 à 10 ports USB pour la charge simultanée de 6 à 10 téléphones portables et pouvant générer entre 150 000 à 250 000 FCFA et 1 500 000 à 2 500 000 FCFA quand la charge du téléphone est fixée à 100 FCFA / heure pour tenir compte des risques à la détention du téléphone d’un tiers.
  • Kiosque Solaire 60 à 100 ports : c’est un kiosque pouvant servir à offrir une multitude de services dont principalement la charge simultanée de 60 à 100 téléphones mobiles et de la publicité sur ces façades.

Il faut surtout noter que de façon toute simple, les Nano Stations Solaires, avec un dispositif et un modèle économique simples, sont sources de création de nombreux emplois et revenu additionnel pour des commerçants ou points de vente déjà installés.